Actualités

Partager sur

Pour leurs achats, les entreprises misent davantage sur le "made in France"

Menée auprès de 682 professionnels (acheteurs, responsables achats, directeurs achats) d'entreprises de moins de 10 salariés à plus de 5.000 salariés, la dernière étude AgileBuyer-CNA sur les tendances des départements achats en entreprise, montre que les relations clients-fournisseurs sont en pleine mutation.


Parmi les principaux enseignements : la recherche absolue de réduction des coûts dans les achats est moins une priorité. La fonction achats prend une place de plus en plus stratégique au sein des entreprises. Une image de cost killer qui s’efface progressivement au profit de celle d’un créateur de valeur.


D’une part, si la volonté de passer commande auprès de pays à bas coûts reste forte (21, soit -2 points sur un an), mais la part de celles qui souhaitent la diminuer progresse (+3 points à seulement 5%).

 

D’autre part, les achats Made In France sont en progression constante : en 2020, pour 54% des directions achats, le Made In France (ou les achats locaux) est un critère d’attribution du business. Les secteurs les plus concernés par le Made In France sont l’aéronautique et la défense (71%), la mode et le luxe (71%), le tourisme et le transport (68%), l’agro-alimentaire (67%) et les services (66%).

 

A l'inverse, les secteurs qui considèrent le moins le Made In France comme un critère d'attribution sont l'industrie lourde (41%), la communication et les médias (40%), l'informatique et les télécoms (35%) ainsi que l'automobile (24%). 

 

 EN SAVOIR +  
 

Le 13/01/2020