Actualités

Partager sur

Les femmes conquièrent (modérément) l'espace

Que s'est-il passé cette semaine dans l'Histoire de l'industrie ? C'est pour répondre à cette question que nous vous invitons à retrouver, chaque semaine, un fait qui s'est produit ces jours-ci… en d'autres temps. Ou plutôt, en l'occurrence, PLUSIEURS faits. S'il y avait une semaine de la femme dans l'espace, ce serait en effet assurément celle-ci. Retour sur le destin de trois pionnières aussi rares qu'instrumentalisées…

 

 

 LE FABULEUX DESTIN DE VALENTINA TERECHKOVA, PREMIÈRE FEMME COSMONAUTE 

 

Lorsqu'elle embarque à bord de la fusée Vostok 6, dressée sur la base russe de Baïkonour ce 16 juin 1963, vêtue de son scaphandre et de sa combinaison bleue comme le ciel qu'elle s'apprête à conquérir, Valentina Terechkova a tout juste 26 ans. Depuis 4 ans et tout en poursuivant des études techniques supérieures, elle s'entraîne au parachutisme et compte à son actif 126 sauts. Un an auparavant, elle a intégré le centre d'entraînement des cosmonautes où ses qualités tant intellectuelles que physiques ont convaincu ses supérieurs de faire d'elle la première femme à s'envoler dans l'espace.

 

A 10h20, Vostok 6 décolle. Le vol, couplé à celui de la fusée Vostok 5 à bord de laquelle a pris place deux jours plus tôt l'astronaute Valeri Bykovski, se déroule parfaitement. Elle effectue 49 fois le tour de la Terre et parcourt deux millions de kilomètres avant de regagner le sol 71 heures plus tard. Elle reste à ce jour l'unique femme – et la plus jeune - à avoir effectué seule une mission spatiale.

 

 
 

 

Dans le contexte de la Guerre Froide, son vol a un retentissement international énorme. Cette fervente communiste, qui ne revolera plus malgré ses demandes répétées, est ensuite utilisée comme porte-drapeau du régime soviétique et symbole de la libération de la femme dans le monde socialiste. Elle entame en 1966 une carrière politique et restera membre des plus hautes instances politiques de l'URSS jusqu'à sa dissolution.

 

Elle représente notamment l'Union soviétique à l'Année internationale des femmes qui a lieu à Mexico en 1975. Le 7 février 2014, elle est l'une des quatre femmes qui portent le drapeau olympique lors de la cérémonie d'ouverture des JO d'hiver de Sotchi. Depuis 2011, elle siège à la Douma de Russie sous l'étiquette du parti de Vladimir Poutine.

 

 

 20 ANS APRÈS, UNE PREMIÈRE AMERICAINE SUIT SES TRACES 

 

Il faut en effet attendre deux décennies, presque jour pour jour, pour que, le 18 juin 1983, Sally Ride devienne, 21 ans après le premier astronaute américain, John Glenn, la première Américaine à décoller pour l'espace à bord de la navette spatiale Challenger
 

 

 

 

Elle est en fait la troisième femme à effectuer ce voyage, la Russe Svetlana Savitskaïa l'ayant devancée 10 mois auparavant. Cette diplômée de physique, chercheuse en astrophysique, a profité que la NASA ouvre son recrutement aux femmes astronautes en 1977 pour postuler. 35 des 8 900 candidats sont retenus, parmi lesquels six femmes. Elle volera six jours, du 18 au 24 juin. Contrairement à Valentina Terechkova, elle aura la chance de retourner dans l'espace, en octobre 1984, avant de mourir prématurément d'un cancer en 2012. Le Président Obama saluera alors en elle l' "héroïne nationale" qui a "inspiré des générations de jeunes filles".

 

 

 PRÈS DE 50 ANS APRÈS L'URSS, LA CHINE ENVOIE SA PREMIÈRE TAÏKONAUTE 

 

Un demi-siècle après le vol de Vostok 6, la nouvelle puissance émergente de la conquête spatiale lui emboîte le pas. Ce 16 juin 2012, Liu Yang, pilote de chasse de 33 ans, décolle du désert de Gobi à bord du vaisseau Shenzhou 9 – ce qui signifie "Vaisseau divin" ! - en compagnie de deux taïkonautes hommes. La Chine devient ainsi le troisième pays, après les USA et l'URSS, à envoyer une femme dans l'espace grâce à sa propre technologie.

 

 

A cette occasion, le quotidien Le Monde, reprenant des informations de Libération, parle d' "une percée technologique doublée d'une opération de communication dont le casting s'est révélé particulièrement pointilleux (…). Les candidates devaient obligatoirement être mariées 'afin de s'assurer qu'elles sont physiquement et psychologiquement plus mûres', selon le commandant en chef du programme spatial. Elles devaient avoir accouché 'naturellement', afin d'être en mesure de supporter le choc du voyage, ou encore 'avoir les dents blanches, une haleine fraîche, pas de pieds calleux et pas d'odeur corporelle, afin que la cohabitation soit plus facile dans le minuscule laboratoire spatial'. Un véritable concours de Miss Univers, ont ironisé certains Chinois sur les réseaux sociaux"…

 

On aurait tort de ricaner et de pavoiser du côté des Occidentaux. Ainsi si, le 18 octobre 2019, la NASA célèbre en grandes pompes la première sortie spatiale en scaphandre d'un tandem 100% féminin, cela ne doit pas faire oublier que seuls 10% des astronautes sont actuellement des femmes et qu'aucune n'a posé le pied sur la Lune. En France, la première et seule spationaute demeure Claudie Haigneré qui a volé par deux fois, en 1996 et 2001, avant d'être notamment ministre de la Recherche puis des Affaires européennes dans le gouvernement Raffarin. 

 


Terminons sur une note d'espoir : en 2019, la NASA déclarait ainsi qu' "il est probable que la prochaine personne sur la Lune sera une femme et la première personne sur Mars sera aussi probablement une femme". Pourvu que cela ne soit pas destiné à nous mettre uniquement des étoiles dans les yeux…

 

 

"Un voyage s'inscrit simultanément dans l'espace, dans le temps, et dans la hiérarchie sociale". Claude Lévi-Strauss

 

 

 

 

 ÇA S'EST AUSSI PASSÉ CETTE SEMAINE  : 

 

-    15 juin (1752) : Benjamin Franklin invente le paratonnerre
-    15 juin (1785) : Pilâtre de Rozier et Romain se tuent en tentant de traverser la Manche en ballon, premières victimes officielles de la conquête de l'air et de l'espace
-    15 juin (1864) : la Compagnie Générale Transatlantique inaugure la ligne de paquebots Le Havre – New York
-    19 juin (1623) : naissance de Blaise Pascal, inventeur notamment de la calculatrice et des transports en commun
-    19 juin (1819) : le navire américain Savannah arrive à Liverpool, au terme de la première traversée de l'océan Atlantique par un bateau à vapeur
-    19 juin (1968) : le premier autobus à impériale est mis en service régulier dans les rues de Paris
-    20 juin (1840) : brevet accordé à l'Américain Samuel Morse pour l'invention du télégraphe électrique
-    21 juin (2004) : l'Américain SpaceShipOne devient le premier avion à effectuer un vol privé dans l'espace
 

Le 17/06/2020