ÉTUDE SUR LES FRANÇAIS ET L'INDUSTRIE DU FUTUR

L’industrie compte pour les français

En 2018, GLOBAL INDUSTRIE publie le 1er barômetre d'opinion des français sur l'Industrie, en pleine mutation.
 

L’industrie du futur rend les français optimistes

1000 personnes ont répondu en ligne constituant un échantillon natio-représentatif des 16 ans et + grâce à la méthode des quotas.
 

1er constat, l’industrie compte pour les français

 
77% des français estiment que l’industrie est primordiale ou très importante pour l’emploi en France, 66% pour les exportations françaises.

2ème constat : Les français comptent sur l’industrie du futur, au sens où ils en sont les « supporters »

 

Ils sont confiants sur les capacités de l’industrie française à muter.

 
64% jugent l’industrie française très ou assez avancée pour aller vers l’usine du futur, seulement 1/3 la juge peu ou pas du tout avancée
48% estiment que les salariés sont plutôt motivés par cette perspective, à défaut d’être suffisamment formés (66%)
 

Et Ils sont même prescripteurs de cette industrie : 80% des français de 50 ans et plus encourageraient un proche, un jeune ou leur enfant à étudier pour travailler dans l’industrie.

3ème constat : Ils mesurent les risques de cette mutation mais décrivent une transformation créatrice.

 

Entre menace et opportunité, ils choisissent très majoritairement l’opportunité.

 
Une triple opportunité : pour les technologies françaises, pour la croissance économique et pour la place de l’industrie française dans le monde.
La grande majorité des français est consciente que l’essor de l’usine du futur générera de nouveaux métiers (89%) et la disparition de certains métiers (74%). Soit à la fois la création d’emplois nouveaux (77%) et la destruction de certains emplois (68%).
Les français sont plus enclins à voir dans cette modernisation une complémentarité homme / robot (75%) qu’un remplacement de l’homme par le robot (46%).
Bénéfices attendus : de meilleures conditions de travail (75%) et des métiers plus valorisants (73%).
 

Au final, 64% estiment que cette transformation de l’industrie vers l’usine du futur est globalement positive.

 
Une étude GoudLink pour GLOBAL INDUSTRIe
Accéder aux résultats directement ici
 



Etude réalisée par

Partagez cette page